La jeune pousse Infrascreen touche 100’000 francs de la FIT pour concevoir les serres agricoles de demain

FIT | 29 October 2020

Optimiser la productivité de la culture sous serre pour éviter le gaspillage d’eau, le recours aux produits chimiques et les rejets de CO2, tel est l’objectif de la start-up Infrascreen. La démarche innovante, qui fait appel aux nanotechnologies, est soutenue par le prêt Tech Seed de la FIT.

Et si les nanotechnologies pouvaient jouer un rôle dans l’optimisation de la serriculture ? C’est en tous cas la piste prometteuse que suit la jeune entreprise Infrascreen, issue d’une collaboration entre le PV-center du CSEM/EPFL, la Wageningen University & Research et le Fraunhofer-Gesellschaft Institute. Créée en septembre 2019, la start-up vise le marché de la production de fruits et légumes sous serre à des fins durables. Objectifs principaux : améliorer la productivité actuelle des serres de 15%, réduire les besoins énergétiques liés au chauffage de 20% et diminuer les rejets de CO2 générés par cette activité de 200 tonnes par hectare chaque année.

Pour atteindre ses ambitions, Infrascreen propose d’utiliser les nanotechnologies dans l’optique de fabriquer un matériau innovant afin d’améliorer la productivité et l’impact des serres agricoles. Outre l’augmentation du rendement et les avantages écologiques rendus possible par son processus novateur, l’entreprise entend également diminuer le coût d’exploitation d’une serre.

L’exploration du potentiel des nanotechnologies dans le cadre de la serriculture pourrait permettre aux producteurs de bénéficier d’un contrôle précis du climat tout en maximisant la lumière disponible pour la photosynthèse. Des aspects essentiels qui, aujourd’hui encore, restent à améliorer puisque les matériaux utilisés pour contrôler les infrarouges – la principale source naturelle de chaleur pour la serre – reflètent également les ondes lumineuses qui s’avèrent pourtant utiles à la photosynthèse. Avec les nanotechnologies, il devient ainsi possible de fabriquer un matériau transparent aux ondes lumineuses utiles à la photosynthèse, tout en étant capable de refléter les infrarouges.

Fondée par Benoit de Combaud – ex fondateur de l’entreprise CombaGroup, spécialisée dans l’aéroponie – et Henri de Lalande – ex cofondateur d’Apparius CF, spécialisée dans les levées de fonds dans les domaines de l’entrepreneuriat technologique – Infrascreen est constituée d’une équipe complète pouvant couvrir les volets innovants et commerciaux simultanément. Egalement soutenue par Innosuisse, Venture Kick et le Prix BCN innovation 2020, la jeune pousse prévoit maintenant de déployer ses prototypes pilotes dès 2021. Le prêt prêt Tech Seed de la FIT l’aidera également à ensuite entamer son positionnement commercial sur le marché à l’horizon 2022. Pour ce faire, Infrascreen mène aussi actuellement une levée de fonds de 2 millions de francs.

www.infrascreen.com

Contact
Henri de Lalande
Co-fondateur et CEO
E-mail : info@infrascreen.com

Liens utiles
Images pour la presse