CHF 300’000.- pour 3 start-up romandes

FIT | 19 February 2018

Les start-up Quantum Integrity de Genève, MagneSys et Avalia Systems d’Yverdon-les-Bains, ont chacune obtenu un prêt seed de CHF 100’000 de la Fondation pour l’Innovation Technologique (FIT). Ce type de prêt est destiné aux jeunes pousses romandes prometteuses en phase de développement commercial. Depuis 1994, la FIT a apporté un soutien financier sous forme de prêts et de bourses à des projets innovants pour un montant total de 33 millions de francs. À ce jour, les start-up soutenues ont créé plus de 1000 emplois en Suisse.

Quantum Integrity: Détecter la falsifications d’images digitales

Les progrès technologiques et l’accès facilité à des programmes tels que Photoshop permettent aujourd’hui de falsifier des images digitales ou des copies scannées de documents officiels (par ex. certificats de naissance, documents bancaires ou contrats). En fait, la simplicité avec laquelle les images peuvent être modifiées représente une menace pour les organisations et les entreprises. C’est aussi le cas pour les médias.
Afin d’aider les entreprises à déceler des falsifications et regagner en confiance, la start-up genevoise Quantum Integrity a développé une série de modules permettant de détecter, de quantifier et de qualifier toute manipulation effectuée sur une image digitale. Ces outils sont facilement accessibles dans le cloud pour les entreprises, dont beaucoup d’activités journalières sont basées sur des documents et des images numériques. Quantum mène actuellement un projet pilote avec l’EPFL. Le prêt de la FIT va lui permettre de développer de nouveaux modules de détection et préparer sa future croissance.

Anthony Sahakian, CEO | +41 78 742 15 13 | anthony@quantumintegrity.ch

MagneSys: Pour des denrées alimentaires plus sûres

Dans l’industrie alimentaire, le risque de contamination de denrées par des corps étrangers (verre, plastique ou métal par ex.) peut se produire pendant la production ou le transport. En fait, la présence de ces particules est devenu un problème majeur pour les industriels. S’ils ne sont pas correctement éliminés, ces déchets peuvent provoquer des problèmes de santé pour les consommateurs et mettre à mal l’image des entreprises agro-alimentaires.
Afin de contrer ce phénomène, la spin-off de la HEIG-VD MagneSys a développé une technologie innovante capable de filtrer les particules de fer dans les poudres ou les graines alimentaires, comme la farine. Le résultat est une machine de filtrage magnétique patentée, dont le champ magnétique est plus puissant que celui utilisé par l’industrie alimentaire à ce jour. Le système permet aussi l’auto-nettoyage des machines, pour filtrer et évacuer les déchets. La start-up a déjà débuté une collaboration avec un producteur majeur de farine en Suisse, le Groupe Minoteries. La technologie de filtrage de MagneSys peut également être utilisée pour d’autres applications (céramique, poudres pharmaceutiques ou plastique). Grâce au prêt de la FIT, MagneSys pourra continuer à développer son produit, avant son entrée sur le marché.

Mathias Béguin, Founder | +41 79 286 30 93 | mathias.beguin@magnesys.ch

Avalia Systems: Optimiser le développement de logiciels

Bon nombre de situations requièrent l’évaluation d’entreprises de développement de logiciels. Par ex., lorsqu’une entreprise investit dans une autre, quand un directeur financier veut évaluer le logiciel de son entreprise ou en cas d’effort de transformation digitale. Cette tâche couteuse et longue est généralement confiée à des experts, qui doivent mener quantité d’interviews et gérer des millions de lignes de code. La start-up Avalia Systems, qui collabore avec la HEIG-VD, a développé une solution permettant d’exploiter les données existantes dans un logiciel d’entreprise et de fournir son évaluation en temps réel. En 2 semaines (au lieu de 6 mois), la technologie d’Avalia peut évaluer code ou processus en se basant sur une combinaison d’intelligence artificielle, d’analyse et de visualisation des données. Développeurs et dirigeants peuvent ainsi gagner en transparence, lister leurs priorités et mesurer rapidement les résultats. L’investissement fourni dans le développement du logiciel se voit également grandement amélioré.
Les CHF 100’000 de la FIT vont désormais permettre à Avalia de continuer à développer son produit et gagner de nouveaux clients. La jeune pousse compte déjà des clients et des partenaires en Suisse, en Allemagne, aux Etats-Unis et au Brésil. Plus d’informations sur Avalia en vidéo (lien: https://vimeo.com/220519443) ou via l’article de l’Agefi.

Rodney Reis, CEO | +41 79 558 55 22 | rodney@avalia.system