CHF 200’000 pour digitaliser les escape rooms

FIT | 20 May 2019

Le jury de FIT Digital a choisi de soutenir UltimEntertainment avec un prêt FIT Digital Growth de CHF 200’000. Basée à Renens, la start-up propose des escape rooms immersives basées sur les technologies digitales et dont le modèle d’affaires est à fort rendement.

Qui n’a jamais participé à une escape room entre amis, en famille ou avec ses collègues ? Véritables terrains d’aventures et de stratégie, ces salles de jeux grandeur nature se sont densifiées à travers le monde ces dix dernières années. Mais leur gestion reste coûteuse, notamment à cause de processus manuels. Investissements et salaires à prévoir ne permettent pas une rentabilité élevée. Par exemple, un thème, dont la durée de vie est relativement courte (de 12 à 18 mois), nécessite l’utilisation d’une salle entière et d’un salarié à plein temps.

Créée en 2017, UltimEntertainment a la solution au problème des escape rooms « classiques » : la start-up développe des salles, dont les processus sont entièrement digitalisés (grâce à la technologie SaaS, « Software as a Service » en anglais). Ainsi, chaque salle peut simultanément offrir un choix de plusieurs aventures, à la manière d’un cinéma, ce qui permet de fidéliser les clients et de sécuriser les revenus. Grâce à un modèle de franchise, sous la marque « UltimEscape », les gestionnaires de salles profitent d’un business clé en main qui génère des profits rapides.

UltimEntertainment opère déjà son propre centre d’escape rooms et a ouvert sa première franchise en Suisse. Plusieurs autres franchises sont en phase finale de mise en service, notamment à Genève, qui ouvrira en juin 2019. Et le marché des escape rooms est prometteur : 70 salles par million d’habitants existent déjà en Suisse romande. Le potentiel est également très fort en Europe et aux Etats-Unis, pour un marché de plus de 6 milliards de dollars.

UltimEntertainment va utiliser les fonds alloués par FIT Digital pour compléter sa solution, en particulier la technologie SaaS pour la gestion des aventures, en vue d’une commercialisation à l’international. La société veut aussi rapidement déployer des franchises en Suisse allemande, en Europe, en France et aux États-Unis. Elle vient de publier sa deuxième aventure et en publiera au moins deux nouvelles chaque année.

www.ultimescape.com

Contact:
Mathieu Fivaz, fondateur
mathieu@ultimescape.com

Photo de team UltimEntertainment

Lien utile:
L’article de PME Magazine