AMiquam reçoit un prêt Tech Seed de 100’000 CHF pour ses capteurs intégrés sans fil

FIT | 03 November 2021

Fondée en 2020, AMiquam développe des capteurs intégrés sans fil afin de contrôler et de surveiller la qualité des couches de matériau lors de la fabrication additive, également appelé « impression 3D ». Le prêt Tech Seed octroyé par la Fondation pour l’Innovation Technologique (FIT) a pour but de réaliser plusieurs projets pilotes.

Connue sous le nom d’impression 3D, la fabrication additive fait référence à la technologie permettant de créer des pièces tridimensionnelles par juxtaposition de couches. Lors de ce processus, chaque couche se lie à la couche précédente de matériau fondu ou partiellement fondu. Définies numériquement par un logiciel de conception assistée par ordinateur (CAO), les couches refroidissent et fusionnent pour former finalement un objet tridimensionnel. Plusieurs types de matériaux peuvent être utilisés tels que des métaux, des polymères ou encore de la céramique. Le contrôle qualité des pièces produites est très important, particulièrement pour les pièces métalliques qui sont souvent soumises à des contrainte mécaniques critiques. Or celui-ci est couteux, jusqu’à 40% du coût total de production, et est effectué hors ligne après la fabrication.  Ceci induit en outre un risque élevé de ne pas identifier tous les défauts de production.

Afin de réduire ce coût et d’augmenter la qualité des pièces finales, il est donc nécessaire de passer par un monitoring en temps réel, à savoir pendant la fabrication et à l’intérieur de la machine. C’est ce que AMiquam a mis au point grâce à un technologie innovante basée sur du contrôle non destructif et de la mesure de réponse électromagnétique. L’approche d’AMiquam est également très innovante par le caractère indépendant de son système vis-à-vis de la marque ou du modèle de machine. L’appareil d’AMiquam est en effet agnostique à la machine et totalement indépendante sur le plan énergétique. Tout est géré grâce à une batterie embarquée et les mesures sont transmises sans fil, ce qui rend le système particulièrement portable. La start-up a d’ailleurs déposé un brevet en 2021 pour sa technologie. Avec cette percée technologique importante, AMiquam permet à ses clients de réduire les coûts engendrés ainsi que le temps requis pour le contrôle des pièces.

Parmi les clients et partenaires de la startup, on compte déjà de grands acteurs dans le domaine aérospatial, médical et même des constructeurs de machine de fabrication additive. De plus, à ce jour, l’équipe a obtenu le soutien de Venture Kick ainsi que de PULSATE, un réseau paneuropéen visant à démocratiser l’adoption de la technologie de fabrication additive.

Le prêt de la FIT permettra à la startup de mener plusieurs projets pilotes dans des secteurs techniques tels que l’aérospatial ou la medtech, et ainsi de poursuivre le développement de ses produits.

Images pour la presse

https://amiquam.net/

Contact :
Gilles Santi
CTO & Co-founder