AdaMu et Arkaiya reçoivent chacun un FIT-Innogrant

FIT | 08 December 2021

La FIT (Fondation pour l’Innovation Technologique) a octroyé des Innogrants de CHF 100’000 chacun pour soutenir deux projets de start-up de l’EPFL : AdaMu et Arkaiya. Grâce à l’intelligence artificielle, AdaMu entend conjuguer composition musicale et informatique. L’équipe d’Arkaiya, quant à elle, a mis au point une nouvelle méthode pour dépister les déficiences de la flore bactérienne intestinale et permettre ainsi un traitement précoce des problèmes de santé.

La création musicale main dans la main avec un ordinateur grâce à AdaMu

S’il existe plusieurs sites web et programmes informatiques qui utilisent l’intelligence artificielle pour créer de la musique, le processus a généralement tendance à être assez passif. AdaMu offre aux utilisateurs la possibilité de travailler main dans la main avec l’ordinateur pour créer des partitions musicales uniques. Le programme a été formé à la théorie musicale et à la composition et peut donc prédire comment les compositeurs pourraient combiner certaines notes et certains rythmes.

Les utilisateurs peuvent choisir différents instruments et styles musicaux pour créer un son unique. Ils peuvent ensuite travailler avec l’ordinateur pour recomposer et modifier leur musique. La musique peut ensuite être téléchargée sous forme de piste audio ou de partition musicale, prêtes à être utilisées dans le monde réel. Issu du Laboratoire de calcul neuromimétique de l’EPFL, Florian Colombo, fondateur d’AdaMu , utilisera son FIT Innogrant pour continuer à tester et valider le programme en vue de la création de l’entreprise à la mi-2022.

Arkaiya – dépister les anomalies de la flore intestinale pour améliorer la santé des enfants

L’estomac humain abrite jusqu’à 500 types différents de bactéries, bonnes et mauvaises. C’est l’une des catégories de ces bactéries, représentant 10 à 12 % de la microflore intestinale, qui constitue la base d’un intestin sain. Cependant, tout comme une empreinte digitale, chaque personne possède un mélange différent de bactéries. Cela dépend en partie de ce à quoi nous sommes exposés à la naissance par notre mère, et en partie de notre mode de vie et de notre alimentation. Dans certains cas (comme une naissance prématurée, une césarienne, ou chez les enfants qui ne sont pas ou ne peuvent pas être allaités), la quantité de bactéries de cette catégorie primordiale est faible, voire même nulle. Cela peut entraîner un certain nombre de problèmes de santé aigus et chroniques, en particulier chez les enfants.

Issue de de l’Institut d’ingénierie de l’environnement de l’EPFL, Duncan Sutherland et son équipe ont mis au point une nouvelle méthode de dépistage des déficiences de cette classe de bactéries, permettant ainsi d’identifier et de traiter plus tôt tout potentiel problème de santé. Arkaiya utilisera le FIT Innogrant pour approfondir la validation de ses recherches et préparer son développement commercial.

 

Contact
Aurélie Schick
Responsable communication
Vice-présidence pour l’innovation, EPFL
aurelie.schick@epfl.ch  

Julie Bocquel
Chargée de communication
Fondation pour l’Innovation Technologique
juliebocquel@fondation-fit.ch

Liens utiles
Plus d’informations sur les FIT Tech Grants
Plus d’informations sur les Innogrants
http://arkaiya.com/
Images pour la presse