100’000 CHF de prêt Tech Seed pour une start-up qui entend révolutionner le secteur des drones

FIT | 29 April 2021

La Suisse compte près de 100 entreprises spécialisées dans les drones, ce qui lui vaut le surnom de « Drone Valley ». C’est sur ce segment en pleine expansion que la start-up Dpendent a décidé de se concentrer, en développant une technologie inédite visant à augmenter l’indépendance de ces nouveaux « engins du ciel » encore très pourvoyeurs de l’intervention humaine. Une avancée de taille, qui risque fort d’intéresser de nombreux secteurs déjà convaincus du potentiel énorme offert par les drones. Dpendent vient de recevoir un prêt de 100’000 francs de la FIT (Fondation pour l’Innovation Technologique) pour soutenir son développement.

Aujourd’hui, les drones sont utilisés dans des missions de plus en plus complexes, requérant de l’outil qu’il soit le plus performant possible. Si la technologie évolue, avec des engins plus précis, plus petits, ou plus silencieux, un écueil reste toutefois présent : leur dépendance à l’action humaine. Ainsi, en moyenne, les drones ne sont indépendants qu’à hauteur de 20% seulement, les 80% restants étant réalisés par l’homme dans le cadre de la préparation de la mission et d’opérations de manutention au sol aussi fréquentes qu’intensives. Une intervention humaine qui limite l’impact que peuvent avoir les drones, soumis à l’erreur humaine, et entrainant en outre un risque pour les personnes physiques travaillant au sol – par exemple lors d’opérations en zone de catastrophe naturelle ou de conflit.

Dpendent entend solutionner cela en proposant une technologie permettant d’accroitre l’indépendance des drones. La start-up a ainsi développé une station logistique automatisée (Drone Port) nommée « D-LOG One » intégrant un système d’amarrage compatible avec la plupart des drones professionnels. La station peut être installée sur n’importe quel véhicule (voiture militaire, service de police/pompiers/secours, voiture sans pilote, etc.), et peut également fonctionner seule. Grâce à un bras robotique et à des accessoires, des tâches comme le remplacement des batteries des drones, le changement de leurs capteurs, leur réapprovisionnement, ou encore la récupération d’échantillons médicaux et le remplissage de produits phytosanitaires pourront être effectuées à distance et de manière totalement autonome.

La station D-LOG One dans sa version mobile

Il deviendra dès lors possible de déployer les drones 24h/24h, sur de plus grandes distances, de manière plus sûre et efficace. Au vu du potentiel énorme, il n’est pas étonnant que la start-up vise des marchés à l’échelle mondiale, principalement dans les segments sensibles comme la sécurité, la défense ou la surveillance, où les notions de précision, d’investissement en temps et d’exigence sont primordiales. Mais pas seulement. Car Dpendent s’adresse aussi aux secteurs de l’agriculture et de la viticulture, ainsi qu’au milieu de la livraison.

À la tête de Dpendent, deux hommes aux profils complémentaires : Lucien Moser, économiste, et Loïc Desfayes expert en électromobilité. L’ingénierie de la station « D-LOG One » a été réalisée en collaboration avec le centre suisse d’électronique et de microtechnique et la HEIG-VD.

Le prêt Tech Seed de 100’000 CHF octroyé par la FIT va permettre à Dpendent d’atteindre de manière plus rapide leurs objectifs à court terme pour les six prochains mois, qui consistent notamment à terminer le prototype de la station, engager une équipe, et réaliser une vidéo promotionnelle du projet.

https://www.dpendent.ch

Contact
Lucien Moser & Loïc Desfayes
Co-fondateurs
info@dpendent.ch

Liens utiles
Images pour la presse